Frédéric Mai

Et si c'était le bon moment pour initier une reconversion professionnelle ?

Evolution professionnelle

Jamais une année nous aura fait poser autant de questions, et notamment celle de l’épanouissement professionnel.

Entre chômage partiel, télétravail, effectif réduit, stress, ennui ou sans emploi…et j’en passe, ce genre d’année chaotique ne peut pas amener la paix dans notre cœur, ni dans notre cerveau.

Et si c’était le bon moment pour penser à son avenir professionnel ? Je n’ai pas dit changer sur un coup de tête, mais initier la réflexion en se posant les bonnes questions et en posant les bons diagnostics.


A commencer par ce que je ne veux plus !

C’est la première bonne étape. Qu’est-ce que je ne veux plus dans ma vie professionnelle, et d’ailleurs dans ma vie personnelle également.
Car il n’y aura pas de beaux projets professionnels sans équilibre personnel.
Alors faites le bilan dans chaque domaine de vie : le travail, l’épanouissement personnel, la vie amoureuse, la famille, la vie sociale.

Et sachez qu’il n’y a pas d’âge idéal pour faire ces constats. Il n’est jamais ni trop tard, ni trop tôt. C’est juste le bon moment.

Moi, ma reconversion, je l’ai décidé à 48 ans, et c’était le meilleur moment pour moi.

Enfin, ne vous mettez la pression,  la réflexion n’engage à rien, si ce n’est la possibilité d’entrevoir de beaux projets pour le futur.

 

Et c’est aussi l’occasion de prendre conscience de ce que l’on vaut vraiment

Qui je suis vraiment, qu’est ce qui est important pour moi, mes valeurs profondes, mes expériences et compétences, mes atouts et talents, mes réussites et mes qualités ?...
Mais aussi mes limites et mes peurs… mes besoins, ma relation à l’argent et à la sécurité...Ce sont souvent de simples perceptions, des croyances, des schémas de pensée, qui nous font imaginer le pire, ou bien que ce n’est pas pour nous, c’est trop risqué…

Cette découverte et mise à jour  de soi est un travail d’introspection qu’il ne faut pas négliger et auquel il faut laisser du temps, pour se retrouver et apprendre à se connaître vraiment.

C’est aussi une période privilégiée qui nous fait réaliser oh combien nous sommes importants, et qu’il est temps de prendre soin de soi : bien manger, bien dormir, bouger, éviter les excès, aimer, agir, s’amuser, se connecter à la nature… pour stimuler le meilleur en nous ainsi que nos émotions positives.

Alors, il faut arrêter de s’auto-flageller, de culpabiliser, de se dévaloriser, et dépassons les limites de ses schémas en s’autorisant à les remettre en cause (Souvent, ils ne sont plus d’actualités aujourd’hui)

Et puis, il est nécessaire de canaliser son entourage, d’être clair dans le fait de s’autoriser à penser à d’autres voies, librement et en toute conscience. Les autres transfèreront souvent leurs peurs, cela leur appartient…mais vous gardez le cap. Pendant ces périodes d’introspection et de projection, il est souvent conseillé d’éloigner les personnes et les situations toxiques afin qu’elles ne vous empoisonnent pas.

Et d’un autre côté, identifiez les personnes et les situations ressources qui vous boostent et vous éclairent.

 

Et puis si vous commenciez à identifier les vraies motivations affirmatives et positives qui vous attirent…

Parce que c’est difficile d’envisager un objectif sur ce que l’on veut plus…
De plus le cerveau ne connaît pas la négation.
Si je vous demande de ne pas voir la tomate rouge sur l’assiette, et bien vous allez vous focaliser sur la tomate rouge, non ?

Et vient le moment du rêve, des réflexions hors-piste, des projections sans limites…Vous pouvez partir d’une grande feuille blanche et y noter, coller, peindre ou dessiner tout ce qui vous fait vibrer ou vous a fait vibrer par le passé, tous ce qui vous procure des émotions positives, tout ce qui vous donne envie de vous lever le matin…et ce dreamboard va sans aucun doute commencer à mettre votre cerveau en marche pour créer des associations, des recettes, des scénarios de toute sorte à partir de ces ingrédients.
Ne vous fermer aucune porte comme si tout était possible.

 

Alors quelles hypothèses souhaiterez-vous approfondir… Et vous partez alors à l’aventure pour explorer de nouvelles activités, de nouveaux lieux, de nouveaux métiers pour vous rendre compte par vous-même et vous projeter…
Et votre cœur va vibrer et se tourner à un moment donner vers une ou deux pistes réalistes…

Au fait quelles sont toutes les pistes qui pourraient s’offrir à vous ? Changer de métier dans la même entreprise ou ailleurs, postuler pour le même métier dans une autre entreprise, ou dans la même mais en posant de nouvelles conditions qui font sens aujourd’hui pour vous… ou encore créer une entreprise  ou imaginer d’autres horizons, l’humanitaire ou le domaine de l’art…

Et que devrez-vous apprendre pour donner vie à ce rêve ?
Et de quelles ressources disposez-vous et de quoi aurez-vous besoin ?
Et au niveau financier, combien vous faut-il, comment obtenir ce qu’il vous manque ? De combien vous avez besoin pour vivre ?
Et question souvent cruciale, dans quelles conditions vais-je quitter mon employeur actuel afin d’optimiser encore les chances de réussite du projet…

 

Voilà, j’espère que ces petites réflexions apporteront de l’eau à votre moulin, et pour conclure je dirai que la reconversion entraîne toujours des transformations et des évolutions, professionnelles, mais également personnelles. Pour beaucoup de ceux qui la choisissent, c’est une renaissance, un nouveau départ, qui implique de la mobilisation, mais qui donne tellement de sens à leur avenir.

Qu’elle soit voulue ou subite, la reconversion professionnelle amène des prises de conscience à tous les niveaux, et des remises en question qui aboutissent à de merveilleuses transformations.

Quelle que soit l’issue, chacun ressort grandi au travers de ce processus.
Il faut juste se donner le temps, ne pas précipiter le processus, accepter de faire un travail sur soi pour grandir, adopter une organisation efficace, faire les bons choix et passer à l’action.

Mais attention, la pression de l’enjeu tue le plaisir du jeu !
Aborder cette réflexion positivement, et n’hésitez pas à vous faire accompagner pour avancer plus sereinement.

Alors oser initier la réflexion, vous ne le regretterez pas !

Merci pour votre attention, c’était Frédéric MAI pour l’émission OSER MA VIE


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Coaching-personnel.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.